Close

16 juin 2020

Mon chemin de vie

Je suis née à la Réunion et ma famille depuis plusieurs générations est également native de cette magnifique île. Dès mon arrivée dans ce monde, j’ai été plongé dans le système médical allopathique et j’ai dû subir plusieurs opérations. Mon enfance a été rythmée par de longues et douloureuses périodes d’alitement et de rééducation. Ayant été patiente à maintes reprises, j’ai sans doute voulu inconsciemment prendre ma revanche. Très jeune, j’ai donc voulu pratiquer la médecine, être dans le soin, partir en voyage, faire de l’humanitaire ….

A 17 ans, mon Bac Scientifique en poche, je n’ai qu’une envie : quitter le cocon familial et m’expatrier en métropole pour vivre ma nouvelle vie de jeune adulte. J’ai atterri en Bretagne où j’ai étudié avec acharnement la médecine allopathique pendant deux années intenses. Le film « Première année » illustre assez bien, ce que j’ai pu expérimenter ! J’avais le désir sincère de réussir mais quelque chose ne collait pas, ce n’était pas ma place… Malgré ma bonne moyenne, mon classement était insuffisant, j’ai donc été recalée avec en prime une équivalence pour entrer en deuxième année de biologie. A cette époque, javais tendance à éprouver un sentiment d’injustice face à cet « échec » mais au fil du temps j’ai fini par comprendre que  rien n’arrivait par hasard et j’ai réalisé que ce soit-disant échec n’était en réalité qu’une expérience qui, comme toutes les autres, m’était nécessaire. Grâce à elle, j’ai rencontré mon égo et mes croyances, je les ai regardé en face, pour les comprendre et les transcender et j’ai fais le choix conscient d’écouter et de suivre mon cœur plutôt que mes peurs ou mes blessures. Les années suivantes, je me suis laissée porter au gré de mes aspirations, poursuivant mon chemin sans en connaître la destination. J’ai ainsi entamé une licence en biologie où j’ai refais un premier pas vers les sciences de la Vie et de la Terre, étudiant avec curiosité le monde minéral, végétal et animal. Les dissections sur les pauvres cobayes ont finalement eu raison de moi et animée par ma vocation de soignante, j’ai finalement préféré m’expatrier de nouveau, pour Bruxelles cette fois, où j’ai débuté ma carrière d’infirmière.

Pendant mes 3 années d’études et une fois mon diplôme obtenu,  je n’ai eu de cesse de promouvoir la qualité des soins. Des soins où le bien-être du soigné est aussi important que celui du soignant et où on voit d’abord la personne avant de voir la maladie. La maltraitance des soignants comme des patients, la robotisation et la déshumanisation des soins est une triste réalité à laquelle j’ai trop souvent été confrontée. La dénoncer n’était plus suffisante, j’ai alors cherché à agir différemment jusqu’à changer ma manière de concevoir le soin, la santé et la maladie elles-mêmes. La découverte de l’Humanitude a participé à ce changement.  Cette technique de soin, malheureusement encore trop peu connue et employée des structures de soins, considère la personne dans sa globalité en prenant soin d’elle, dans le respect , la compassion et l’Amour.

En réalisant mon rêve de faire de l’humanitaire en Afrique, j’ai pu m’ouvrir encore un peu plus à d’autres manières de concevoir le soin, la santé et la maladie. Ce fut une expérience très enrichissante et très impactante , qui m’a permise de reconsidérer la suprématie de la médecine moderne occidentale et d’envisager la pertinence d’autres médecines.  A mon retour, j’ai tenté de continuer à travailler dans différents services et établissements de santé mais le système médical conventionnel ne me correspondait plus. J’ai donc cherché une manière de soigner plus en accord avec mes croyances et mes valeurs et au fil de mes lectures, j’ai découvert la naturopathie. En étudiant la naturopathie, j’ai ainsi pu faire le pont entre deux mondes complémentaires, celui de la médecine scientifique et celui des médecines traditionnelles .

La naturopathie a changé ma vie et ma manière de voir le monde .C’est pour moi, un véritable trésor, un cadeau d’une valeur inestimable, à la hauteur de mes attentes et de mes aspirations, aussi bien personnelles que professionnelles. La naturopathie m’a permise de redonner à la nature la place prépondérante qui lui était due, dans ma vie, mon cœur et mon travail. Cela m’a amenée à mieux comprendre la cause originelle des maladies et le sens de nos maux. Cette reconversion fut pour moi une suite logique et naturelle au chemin parcouru et un réel retour aux sources. Ce que je considérai autrefois comme des erreurs de parcours m’avaient finalement permis d’avancer, de réaliser ce je souhaitai réellement pour ma vie et de découvrir qui j’étais vraiment.

Avant d’en prendre conscience,  je m’étais souvent portée en victime et j’ai ressenti beaucoup de colère, d’impuissance, d’incompréhension et de frustration quant aux situations vécues. Puis, j’ai fini par réaliser que nous seuls sommes les détenteurs de notre bonheur . Les clés de notre bien-être sont entre nos mains et penser qu’il en est autrement est une illusion. Nous ne sommes pas de simples spectateurs de notre mal ou bien -être. Il ne suffit donc pas d’être soignant pour être acteur de santé. Nous sommes les protagonistes de notre histoire et les acteurs de notre vie et par conséquent de notre santéNous vivons les choses telles que nous les voyons, à travers nos filtres et nos croyances. Il suffit donc de changer notre regard, en dépassant nos idées reçues et nos formatages pour changer notre manière de voir les choses et ainsi les vivre différemment. Certes, facile à dire… plus difficile à faire ! Mais, je vous assure qu’avec de la volonté, de l’entrainement, une bonne dose de  lâcher –prise et parfois un accompagnement thérapeutique, c’est possible! Chaque jour, j’en fais l’expérience. Nous avons tous en nous une force inestimée et inestimable capable de tout accomplir. Saint-Augustin disait d’ailleurs « Les miracles ne se produisent pas en contradiction avec la nature mais seulement en contradiction avec ce que nous connaissons d’elle ».

Même si ce n’est donc pas toujours évident et que la Vie amène sans cesse du mouvement, car c’est l’essence même de la Vie, j’ai choisi de ne plus jouer ce rôle de victime, de bourreau ou de sauveur … ou du moins, de faire de mon mieux pour accueillir chaque événement, heureux ou malheureux,  comme des cadeaux et des opportunités de me connaître et de grandir un peu plus.

Après avoir passé 8 ans en Europe, j’ai décidé de revenir à La Réunion pour y exercer ma passion, mon métier, ma philosophie, ce qui pour moi est un art de vivre et un art de soin: la naturopathie. 2012 fut alors un tournant décisif dans ma vie, d’autant plus que ce fut l’année où je devins maman pour la première fois. Depuis lors , je ne cesse d’enrichir ma formation de naturopathe en me perfectionnant dans différentes techniques de soin et notamment les soins énergétiques et l’utilisation des plantes médicinales locales. 

Chaque jour est une nouvelle expérience et une opportunité de me connaître un peu plus. La naturopathie me permet de vivre la vie à laquelle j’aspire, en prenant du temps pour moi, mes enfants, ma famille, mes amis , tout en consacrant  un temps pour vous, qui me permettez de vivre de ma passion et faisant de ma passion, mon métier.  Je ressens une immense gratitude pour tout cela et je tiens à vous dire du fond cœur, Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *