Close

13 juin 2020

Législation et Naturopathie en Europe et dans le monde

manifestation pour la planète

Depuis 1968,  la naturopathie est officiellement enregistrée par le Bureau International du Travail (ONU) dont le siège se trouve à Genève. Dix ans plus tard, l’OMS référence la naturopathie à la Conférence d’Alma.

En Europe

Le 29 mai 1997, la « Résolution sur le statut des médecines non conventionnelles » est votée à Bruxelles, entérinant ainsi le rapport Lannoye / Collins. Depuis cette date, le Parlement Européen définit alors la naturopathie comme « médecine non conventionnelle », au même titre que l’ostéopathie, l’homéopathie ou la Médecine Traditionnelle Chinoise. Malgré des amendements et des tentatives de sabotage, une page décisive de l’histoire du système de santé européen est dès lors tournée en faveur de la réglementation de telles médecines.

Les pays membres de l’Union Européenne adoptent cependant des positions différentes quant la pratique de la naturopathie. 11 pays membres de l’UE permettent son libre exercice: la Grande Bretagne (au nom du Droit coutumier), l’Allemagne (avec ses Heilpraktiker = naturopathes qui sont aussi nombreux que les médecins allopathes), la République d’Irlande, les Pays-Bas, la Suède, le Portugal, la Roumanie, la Hongrie, la Suisse, le Danemark et la Norvège. Dans ces pays il existe une reconnaissance et une franche collaboration des naturopathes avec les médecins allopathes.

Dans les autres Etats membres, la profession est peu ou pas encore réglementée mais les choses bougent. Même si de plus en plus de mutuelles prennent en charge les consultations de naturopathie, la France fait malheureusement parti des retardataires. Néanmoins, la pratique est relativement libre à partir du moment où l’on connait les limites à ne pas franchir, comme le témoignent notamment les assurances professionnelles auxquelles doivent souscrire les naturopathes qui exercent. .

La Fédération Française de naturopathie FENA, anciennement appelée FENAHMAN pour Fédération Nationale des Associations d’Hygiène et de Médecine complémentAires Naturelles), s’est engagée depuis 1985, aux côtés de l’OMNES « l’Organisation de la Médecine Naturelle et de l’Education Sanitaire », à soutenir, encadrer et promouvoir la profession. Elle a publié depuis 1989 la charte de la naturopathie et le code de déontologie. Les écoles affiliées à cette organisation nationale justifient du sérieux et de la qualité de leur enseignement notamment en respectant un TRONC COMMUN-FENAHMAN de 1200 heures minimum. Le naturopathe certifié OMNES a passé avec succès un examen fédéral mis en place par la FENA qui ponctue la formation des étudiants.

Dans le monde

L’Australie, le Canada anglophone et 13 états des USA ont légalisé la profession. Le Québec est tolérant et étudie les moyens de développer ce qu’ils appellent une médecine intégrée.

Affaire à suivre donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *